Le secteur immobilier est un pilier économique de taille. Divers acteurs, entre autres ceux des agences immobilières, les experts fonciers, les courtiers en immobilier… y sont présents pour se partager les tâches. Si celles-ci semblent indépendantes pour chacune des entités, il n’est pas rare de constater une imbrication entre elles dans la pratique. Cela amène à distinguer de façon effective les activités d’une agence immobilière.

Une agence immobilière : l’intermédiaire professionnel

Une agence immobilière est une personne morale dotée d’un statut particulier dont la fonction principale se résume par des prestations de services en termes de conseil et de négociation d’un bien immobilier. Dans la pratique, une agence immobilière met en relation des propriétaires et des clients. Les premiers auront le statut de vendeurs ou de bailleurs et les seconds seront les locataires ou des clients qui veulent acheter un bien immobilier. En effet, une agence octroie une majeure partie de son activité pour des prospects et trouver un bien. Par la suite, elle évalue celui-ci et procède à la promotion de la vente ou à la mise en location. Par ailleurs, il est possible que le processus soit inversé. Par conséquent, l’agence doit trouver un bien qui correspond aux critères des acquéreurs afin de rajouter un autre achat d’un bien immobilier à son actif. A l’instar de La Résidence, les agences forment un réseau immobilier. Pour en savoir plus, cliquez ici

La gestion immobilière : une activité complexe assurée par une agence immobilière

En concomitance avec son activité d’intermédiaire, une agence immobilière œuvre dans la gestion immobilière. En effet, une agence immobilière pratique la gestion locative. Cela s’adresse aux propriétaires se trouvant dans l’impossibilité de se consacrer dans la gestion de son patrimoine. Par un mandat de gestion locative et avec des frais de gestion, une agence immobilière se chargera des tâches afférentes à la location et stipulées dans le mandat. Une agence immobilière peut aussi être un syndic de copropriété. Ainsi, l’agence se chargera de souscrire aux assurances, asseoir le règlement de copropriété ou encore de mettre en exécution les décisions prises par le syndicat des copropriétaires lors des assemblées générales. L’agence est alors tenue de faire ses rapports et de justifier ses comptes lors de l’assemblée générale.

Les activités subsidiaires d’une agence immobilière

Une agence immobilière, telle que La Résidence, peut proposer une estimation gratuite de votre bien. Pour former un réseau immobilier, une agence tient sous sa direction un autre réseau de professionnels. Elle s’occupe des tâches administratives ordinaires, telles que la souscription ou la résiliation d’un contrat. Elle peut mettre en relation non seulement les locataires aux bailleurs, mais aussi à d’autres professionnels. Cela s’étend sur un large domaine incluant l’assurance, l’électricité, la connexion internet etc. Une agence exerce pareillement des accompagnements d’installation. Il est alors facile de trouver un bien à titre de location adapté à sa situation. Et pour finir, il est probable de constater l’intervention d’une agence dans une cession de parts d’une société lorsqu’ un bien immobilier ou un fonds de commerce est concerné.