Lorsque les conditions climatiques changent, il est conseillé de changer la monte pneumatique de votre véhicule. Les pneus été et toutes saisons sont idéaux pour rouler une bonne partie de l’année, mais lorsque la température tombe en deçà de 7 °C, il est nécessaire de passer aux pneus hiver. Ces derniers ont un profil adapté à la circulation sur surfaces humides, enneigées ou verglacées. Voici quelques conseils pour vous permettre de monter les bons pneus au début de chaque saison.

Lire les marquages spécifiques

Choisir ses pneus impose de comprendre les différents marquages sur les flancs de ceux-ci. Outre les marquages de charges et les indices de vitesse, deux marquages permettent de distinguer pneus été, hiver et toutes-saisons : 3PMSF, M+S.

3PMSF est l’acronyme de Three-Peak Mountain Snow Flake. Ce marquage est symbolisé par un flocon de neige entouré par trois pics montagneux. Il indique un pneu hiver, c’est-à-dire un pneu officiellement testé et certifié pour un usage en conditions hivernales : neige, pluie, verglas. Le 3PMSF est un ensemble de standards contrôlés et standardisés au niveau de l’Union Européenne, fixant des indicateurs minimums de performances en conditions atmosphériques difficiles : adhérence, distance de freinage, lamelles, profil…

M + S est l’acronyme de Mud and Snow (Boue et Neige). Ce marquage indique que le pneu est capable de rouler sur route enneigée et boueuse, en tout cas mieux qu’un pneu régulier. Attention : le marquage M + S apparaît sur tous les pneus hiver, mais tous les pneus estampillés M + S ne sont pas forcément des pneus hiver, c’est-à-dire affichant une motricité et un freinage suffisants dans le froid…

Choisir ses pneus Été et toutes saisons

Le pneu été se caractérise par les éléments suivants :

– Profils peu découpés : la bande de roulement est découpée au minimum pour optimiser la tenue de route, le silence et le confort de conduite. Les rayures longitudinales sont larges, les rainures transversales sont plus fines, mais présentes pour assurer l’évacuation de l’eau en cas de pluie,

– Composé de gomme régulier : composé régulier qui durcit lorsque les températures chutent, rendant le pneumatique inapproprié, glissant et donc dangereux en conditions hivernales,

grâce à son composé et à son taux d’entaillement limité, le pneu été est idéal pour rouler sur chaussée sèche et affiche des durées de vie respectables.
Une alternative au pneu été est le pneu toutes-saisons, présentant un compromis entre pneus été et pneu hiver. Ils sont reconnaissables à leur marquage M + S et 3PMSF, ce qui les rend utilisables également en hiver.

Choisir ses pneus Hiver

Entre novembre et mars, l’usage des pneus hiver s’impose. Les pneus hiver sont reconnaissables aux caractéristiques suivantes :

– Profils découpés avec des parties bien lamellisées : l’objectif étant d’accroître le grip sur des surfaces froides et glissantes, en évacuant le maximum d’eau ou de neige

– Gomme plus souple : chauffe facilement à l’usage, afin d’atteindre un niveau de grip satisfaisant malgré des conditions atmosphériques difficiles (en deçà de 7 °C)

– Marquage 3PMSF (impératif) et M + S (utile, mais n’étant pas un gage de sécurité et de confort pour autant),

Ces caractéristiques sont importantes, car elles vous indiquent un pneu fait pour vous assurer que le pneu a été développé et testé pour ces conditions, et qu’en conséquence il vous assurera une motricité et des distances de freinage satisfaisantes. Notez qu’un pneu hiver conserve de bonnes performances en été, mais se dégrade plus vite en raison de sa gomme trop souple pour des températures élevées.