Se constituer un patrimoine rapporte une multitude d’avantages. Acheter un bien, rénover, ou investir pour revendre ou louer ; autant de possibilités dont le prêt immobilier facilite l’accès. Souvent abordée mais pas forcément comprise, cette opération permet de disposer des fonds nécessaires pour le projet. Pourtant, pour profiter de ces avantages, il est nécessaire d’en comprendre la teneur et de connaître les différentes étapes à franchir pour leur obtention. Il est également approprié, avant de demander un crédit, de se familiariser avec les termes et les formules que l’on est amené à rencontrer. C’est par exemple le cas des différents types de crédits et du principe de rachat de crédit. Pour résumer, afin d’avoir des réponses sur ce qu’implique le fait de recourir à un prêt immobilier, il faudra s’attarder sur 3 points : sa définition, les différentes catégories de crédits immobiliers et le concept de regroupement de crédit.

En quoi consiste le crédit immobilier ?

Le crédit immobilier est un prêt qu’entreprises et particuliers peuvent contracter auprès d’organismes financiers, comme la banque, pour des projets immobiliers ; qu’il s’agisse de constructions, d’acquisitions ou d’aménagements. Pour accéder à une offre de prêt, il faudra à son prétendant, suivre des démarches prédéfinies. Aussi, avant la conclusion d’un contrat de prêt, le contractant devra :

  • Déterminer sa capacité d’emprunt en déduisant de ses ressources financières, tout ce qui peut constituer une charge (loyer, dettes, dépenses mensuelles, etc.).
  • Déterminer la nature du projet : l’étendue des travaux ou le type de bien (appartement, maison, local, bâtiment, etc.) ; après quoi, il sera nécessaire de trouver le bien en question. Par mesure de précaution, il est recommandé de signer un compromis de vente ; document qui pourra être résilié si le prêt n’est pas accordé ;
  • Trouver l’organisme financier proposant l’octroi de crédits immobiliers ;
  • Constituer le dossier dont les détails sont fournis par l’établissement financier. De manière générale, il faudra rassembler : une pièce d’identité, un livret de famille, un justificatif de domicile de moins de 3 mois, des bulletins de salaire ou des bilans d’activité ou les déclarations en rapport avec une éventuelle profession libérale, des informations sur la situation financière.

Les types de prêts immobiliers

Le recours à une offre de crédit passe par le choix du type de prêt ; surtout, parce qu’il en existe un grand nombre. Il est toutefois possible d’en dégager certains. Ce sont notamment :

  • Le prêt amortissable avec un remboursement (le plus souvent) mensuel composé d’une partie du capital et de l’intérêt ;
  • Le prêt in fine dont le remboursement se fait via le taux d’intérêt (à une fréquence soutenue) avec règlement du capital lors de la dernière mensualité ;
  • Le prêt à taux fixes ;
  • Le prêt à taux variables.

Pour profiter de plus de moyens pour la concrétisation d’un projet immobilier, d’autres catégories de prêts peuvent aider à couvrir la totalité du montant du bien ou à compléter un prêt. On peut citer comme exemple :

  • Le prêt à taux zéro ;
  • Le PAS ou prêt à l’accession sociale ;
  • Le PLS ou prêt locatif social ;
  • Le prêt épargne logement ;
  • Le prêt aux futurs retraités.

Le regroupement de crédit : en quoi ça consiste ?

Que ce soit au début ou en cours de contraction de prêt, il est conseillé de se familiariser avec le rachat de crédit ou regroupement de crédits. Comme son nom l’indique, cette opération vise à mettre en commun des  crédits pour qu’ils n’en forment plus qu’un seul. Il s’agira, entre autres, de renégocier certains termes dont le taux d’intérêt.

Procéder au rachat de prêt peut s’avérer utile pour régler des difficultés en rapport avec :

  • Un taux d’endettement élevé ;
  • La gestion de comptes ;
  • Le financement d’autres projets.