L’achat de chaussures pour enfants est une opération délicate, notamment lorsque ceux-ci commencent à marcher. A cet âge, leurs pieds sont en pleine croissance donc extrêmement fragiles. Découvrez quelques conseils pratiques qui vous aideront à trouver les souliers les mieux adaptés pour vos bambins.

Choisissez les chaussures en fonction de l’âge de l’enfant

Pour un enfant qui ne marche pas encore

Les chaussures pour enfant ne sont pas conseillées lorsque ceux-ci ne marchent pas encore. Par contre, elles jouent un rôle important lorsqu’ils commencent à faire leurs premiers pas (entre 8 et 10 mois). A cet âge, des chaussons en cuir souple suffisent. Ils protègent le pied tout en lui conférant un maximum de liberté.

Quand l’enfant commence à marcher

Si votre enfant commence à marcher, laissez-le se déplacer pieds nus, tant qu’il ne sort pas de la maison. Cela renforcera les muscles de ses pieds, et ceux-ci se développeront mieux. Mais lorsqu’il faudra aller dehors, vous devrez le chausser pour le protéger. A cet âge, il n’y a pas de différence fondamentale entre les chaussures de garçon et les chaussures de fille, seuls le confort et la sécurité comptent. Ainsi, les modèles légers et souples seraient les mieux adaptés. Pour ce qui est de la base, une semelle coussinée fera l’affaire. Enfin, assurez-vous que la chaussure soit ajustée au talon.

Pour les enfants de 2 à 5 ans

A partir de deux ans, les enfants marchent plus longtemps, donc ils ont besoin de chaussures plus confortables. Ainsi, lors de l’achat, assurez-vous que le modèle choisi est léger et respirable (cuir ou tissu synthétique de qualité). La semelle doit être pliable au niveau des orteils, antidérapante et légèrement plus épaisse au niveau du talon.

Chaussures pour enfant : optez pour des semelles souples et fines

La majorité des podologues estiment que les semelles souples sont les plus pratiques, du moins jusqu’à ce que l’enfant commence à courir et sauter. Le pied humain est naturellement pourvu d’un mécanisme de ressort dont le développement doit être protégé en bas âge. Avec une semelle souple, le pied est presque aussi libre que lorsqu’il est nu, par conséquent il se développe bien. Les chaussures à semelles rigides peuvent être achetées pour des occasions particulières et ce, en supposant que le port ne sera que de courte durée. Pour un port quotidien, privilégiez des chaussures basses à semelle souples et antidérapantes.

Chaussures pour enfant : choisissez des chaussures robustes mais légères

L’époque où les parents estimaient que toutes les chaussures pour enfants devaient être rigides et lourdes est révolue. Pour jumeler confort et protection, il faut opter pour des chaussures solides mais légères. C’est la raison pour laquelle le cuir souple est la matière la plus conseillée de toutes. Premièrement, le cuir est robuste. Etant un matériau vivant, il est résistant aux déchirures et à la perforation, donc il se dégrade moins vite que les matériaux synthétiques. Malgré cette robustesse, il est très confortable. Non seulement il limite l’apparition d’irritations en inhibant l’action des frottements, mais aussi, il est thermorégulateur. Grâce à cette propriété, il lutte contre la transpiration en été, et réchauffe les pieds en hivers. Enfin, le cuir est sain. En tant que matériau vivant, il possède des propriétés antifongiques naturelles qui lui permettent de protéger le pied de l’enfant contre les mycoses. Les chaussures pour enfant doivent aussi disposer de contreforts suffisamment hauts pour les maintenir au niveau du talon (cas d’une babybotte). Rassurez-vous également que le contrefort épouse parfaitement la voûte plantaire.

Vérifiez que la pointure est la bonne

Pour éviter des souffrances inutiles à votre enfant, il faut lui offrir des chaussures à sa pointure. En effet, les pieds des bambins sont extrêmement fragiles et sensibles. Le moindre choc, la moindre contrainte pourraient les endommager ou les traumatiser. Pour être sûr de choisir la bonne taille, il vaut mieux qu’il soit présent lors de l’achat. Retirez la fausse semelle et demandez-lui d’introduire son pied tout en restant debout. Ensuite, vérifiez que ses orteils ne dépassent pas des côtés de la semelle dans la largeur. Rassurez-vous également qu’il reste un espace d’environ 1 cm entre le gros orteil et le bout de la semelle. Et si la fausse semelle n’est pas amovible ? Demandez à l’enfant d’introduire le pied dans la chaussure tout en se tenant debout. Ensuite, essayez d’insérez votre index à l’arrière du talon. S’il se meut sans accro, alors la chaussure lui va bien. Vérifiez également s’il est capable de bouger les orteils, si non, changez de chaussure. Enfin, touchez les orteils à travers la chaussure. S’ils poussent sur les côté, prenez un modèle plus large.