L’élevage n’est pas une activité facile comme il semble être. Pour prospérer dans le domaine, il faut suivre de près les animaux concernant leur croissance et leur reproduction. Tout cela repose sur leur alimentation. Cela requiert donc une parfaite connaissance de la part de l’éleveur en termes de nutrition animale. Les lignes suivantes détaillent l’alimentation adaptée et équilibrée de trois différents animaux d’élevage.

L’alimentation porcine

Le porc occupe sans doute la première place des animaux d’élevage les plus bénéfiques. En effet, cet animal est omnivore, tout comme l’homme. C’est-à-dire, il peut se nourrir de matière organique issue des végétaux que des animaux. Toutefois, les aliments pour porcs utilisés dans l’élevage ne sont constitués que de produits végétaux, spécialement choisis pour leurs qualités nutritives.

Ces aliments sont conçus industriellement sous forme de granulés ou de farine. Entre autres, ils sont composés de céréales (maïs, blé et orge), d’huile, d’oléoprotagineux (tournesol, soja et colza), de graisse (graisse végétale et de produits laitiers) et des minéraux. Les céréales devront constituer 75% de l’alimentation du porc pour qu’il soit bien engraisser pour la production de viande.

Certains éleveurs ont par ailleurs décidé de fabriquer eux-mêmes leurs aliments pour porcs. Ils cultivent eux-mêmes ce qu’il leur faut, ou achètent directement des matières premières pour porcs comme complément alimentaire.

Les alimentation des bovins

L’élevage bovin occupe une place importante au même titre que celui du porc. L’éleveur se doit de respecter la ration journalière de l’animal afin d’assurer sa croissance. Toutefois, les éleveurs ont du mal à choisir la ration adaptée à leur élevage.

Faisant partie des animaux, dits, ruminants, le fourrage constitue la principale nourriture des bovins. Cette nourriture lui permet un meilleur équilibre alimentaire pour pouvoir se développer. Il existe de nombreux types de fourrage : les fourrages ensilés, les fourrages récoltés, les fourrages verts, les fourrages secs et les fourrages plus ou moins séchés. Il faut noter que cette nourriture constitue 80% de l’aliments bovins.

Toutefois, pour bien équilibrer l’alimentation du bovin, il faut ajouter des compléments alimentaires pour satisfaire ses besoins nutritifs, notamment des minéraux pour bovins. Les tourteaux de colza ou de soja sont les matières premières pour bovins les plus utilisées. Par ailleurs, un meilleur équilibre, il faut noter que le bovin adulte consomme plus de 100 litres d’eaux par jour.

L’alimentation de volaille

L’alimentation de volaille est complètement différentes de celle du bovin et du porc. En effet, il s’agit là d’une espèce pondeuse, avec un estomac beaucoup plus petit que celui des grands animaux d’élevages.

Les céréales sont les produits les plus utilisés en termes d’alimentation de volaille, principalement les poules. Il en existe plusieurs, dont :

Le mil a chandelle : avec des graines ressemblant au maïs, le mil à chandelle est riche en protéine. Elle augmente le taux de graisse blanche des poulesL’eleusine : Riche en fibre, il est très adapté aux poussins et aux poules pondeuses.

Le blé et l’orge : ces deux-là sont très proétïnés. Aussi, ils servent de régulateurs pour la croissance des poules de chairs.

Il existe aussi les sous-produits permettant d’équilibrer l’alimentation de volaille :

Son de riz : dérivé du battage de riz, il est riche en huile et en fibre.

Son de maïs : Pauvre en protéine, ce produit n’est pas fait pour les poules productrises de viandes et d’œuf.

Levure sèche de bière : il s’agit d’un produit riche en protéine et en vitamine B. Elle convient aux poussins et aux poules productives. 

Ce ne sont que les bases pour l’alimentation de ces animaux d’élevage cités. Si vous souhaitez lancer votre ferme, vous pouvez assister à des audits d’élevage pour acquérir plus de connaissance en terme d’alimentation d’animaux d’élevage.