La téléassistance permet actuellement de bénéficier d’un crédit ou d’une réduction d’impôt de 50%, tout comme les autres services à la personne. Mais qu’est ce que c’est ? Et quelles sont les procédures à suivre pour jouir de cette opportunité ?

La téléassistance : c’est quoi au juste ?

La télé-assistance est un service de maintien à domicile des personnes âgées. L’objectif est d’assurer la sécurité de ces dernières même si elles restent seules chez elles. Pour bénéficier de ce système, il faudrait souscrire à un abonnement mensuel auprès d’un opérateur spécialisé dans le secteur. Une fois le contrat signé, des techniciens se déplacent à votre domicile pour installer le matériel, qui sera branché sur une prise de courant et lié à la ligne téléphonique ou au box internet du client :

·         Le micro haut-parleur servira d’office pour assurer la communication à distance avec l’opérateur. Une fois que l’alarme est déclenchée, le sénior et son interlocuteur peuvent s’entendre dans n’importe quelle pièce

·         Et l’émetteur : il peut s’agir d’un bracelet de sécurité ou d’un médaillon à porter autour du cou. Il est doté d’un bouton d’alarme qu’il faudrait appuyer en cas de problème

Puisque la qualité des services de téléassistance peut varier d’un organisme à l’autre, au début, il faudrait faire un tri très sélectif pour ne pas se tromper. Pour être sûr de trouver la meilleure offre, privilégiez les établissements qui proposent un contrat sans engagement. Ainsi, vous pouvez le rompre à tout moment et sans frais, même par un simple coup de téléphone.

Aussi, choisissez votre matériel en fonction de vos besoins. Si vous souffrez d’un trouble cognitif ou si vous recherchez une sécurité optimale, mieux vaut se tourner vers un bracelet anti-chute. Ainsi, en cas de mouvement brusque, l’alarme sera activée automatiquement, sans aucune intervention. Et afin d’éviter d’enlever votre capteur sous la douche, privilégiez un équipement étanche.

La téléassistance est un système qui destiné à optimiser la sécurité les personnes âgées et dépendantes et elle est active 24h/24. Ces dernières peuvent donc appeler leur opérateur pour diverses raisons : en cas de cambriolage, de chute, de malaise, de besoin de parler… Eh oui, avec cette prestation, il ets possible de bénéficier d’une assistance psychologique.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’une réduction d’impôt ?

Si auparavant, seules les personnes imposables peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt, aujourd’hui, même les non imposables peuvent en profiter. Mais dans ce cas, on parle plutôt de « crédit d’impôt ».

La remise d’impôt équivaut à 50% des dépenses annuelles en service à la personne. Prenons un exemple concret. Si à la fin de l’année, vous avez déboursé 200 euros pour les services à la personne, alors mes 100 euros seront déductibles de vos impôts. Toutefois, cet avantage fiscal est uniquement réservé aux individus ayant souscrit une téléassistance auprès d’une société ayant obtenu un numéro d’agrément attribué par l’État. Sans ce numéro, vous ne pouvez pas prétendre à une réduction d’impôt.

En outre, l’entreprise est tenue de vous fournir une attestation fiscale annuelle, au plus tard le 31 mars de l’année suivante par voie postale. Ce document est indispensable pour faire valoir vos droits et remplir la déclaration d’impôt. Il récapitule d’ailleurs la somme annuelle versée à l’entreprise d’assistance aux personnes âgées. Par exemple, pour la déclaration de l’année 2018, l’attestation doit vous parvenir avant le 31 mars 2019. En cas de retard, vous pouvez le réclamer directement auprès de votre opérateur.

Attention! La téléassistance mobile n’est pas encore éligible à la réduction et au crédit d’impôt. Il s’agit d’un téléphone mobile qui accompagne les séniors pendant leurs sorties.

Comment faire la déclaration d’impôt ?

Dans l’attestation, vous trouverez le montant total des frais des services à la personne prélevé l’année précédente. Vous devez reporter cette somme dans votre déclaration d’impôts, dans la case 7DB RICI « Réduction d’impôt et crédit d’impôt ». Attention ! La réduction d’impôt est plafonnée à 12 000 euros par an et englobe tous les services à la personne : téléassistance à domicile, garde d’enfants, service de jardinage, service ménagère, etc.

Remarque : Si vous n’êtes pas imposable est qu’il y a un surplus, la différence sera remboursée par la Direction générale des Finances publiques. En revanche, pour les imposables, si la réduction d’impôt excède le montant de l’impôt à payer, vous ne pouvez pas espérer un remboursement.