Dans le système de cottage en bourse, il existe un indice destiné à quantifier les performances des entreprises dit performante. Elle est appelé « S&P 500 ». L’on peut citer comme exemple la NYSE ou New York Stock Exchange ou encore le Nasdaq. Cet article a pour objectif d’apporter une lumière sur le système de calcul des valeurs boursières et toute information permettant la compréhension des indices boursière et de cotation.

Le s&p 500, inclusion et critères d’admission?

Depuis 2019, le S&P 500 est l’ensemble de deux valeurs d’action. Une première tranche de 505 actions boursières dites ordinaires est un regroupement de 505 entreprises ayant de grande capacité pécuniaire et de capitalisation en bourse. Selon une étude menée par la S&P Globale, 80% du capital d’action est composé par des entreprises américaines. Un graphique quotidien reproduit donc ses valeurs. C’est-à-dire que les valeurs indiciaires sont suivies au jour près. Dans la pratique, elle revêt différé dénomination comme : ticket SPX, US 500 ou encore le standard & poor’s 500. L’indice 500 ne signifie pas que c’est un regroupement des 500 plus grands entrepris du monde boursier, c’est juste l’abréviation des critères qui permettent l’admission dans le S&P 500. L’admission est régie par les critères suivants : une grande capacité à investir en bourse. L’entreprise doit être domicilié sut le territoire des États-Unis d’Amérique. Elle doit être cotée en bourse et présente une structure organisationnelle bien défini. Avoir différé action et justifie de liquidités. Et sans oublier que ses actions soient disponibles à l’acquisition du public. Bien évidemment, ces critères ne garantissent pas une adhésion à vie dans le S&P 500. Il arrive que la liste des entreprises membre change car le monde de la cotation boursière est un univers très dynamique. Ce regroupement est géré par un comité spécial qui revoit régulièrement les indices boursier. Plus d’information sur S&P

Calcule des valeurs

En fonction de la valeur totale de capitalisation en bourse où des valeurs en circulation, une valeur pondère est attribuée à chaque entreprise membres des 500. Cet indice de cotation permet au négociateur ou intermédiaire et représentant d’entreprendre et de valoriser l’achat d’actions pour le public. La s&p est donc une valeur de cotation boursière. Cette valeur est pondérée en fonction de l’entreprise et de sa capacité à investir en bourse ou en fonction de ses actions boursières. Plus une entreprise a d’action en bourse plus sa pondération est élevée. Et plus ses actions ont de la valeur à l’acquisition du public.

L’évolution de la valeur de l’indice S&P 500 est calculée en temps réel, tout comme celle du prix de chaque action qui le compose. Historiquement, la S&P 500 a vu le jour en 1923 mais son utilisation permanente n’a été confirmée qu’en mars 1957. À la base, elle était appelée «Composite Index». Suite à une étude, depuis 1957, le rendement annuel de la S&P 500 est valorisé à 11% du rendement des 500 meilleures entreprises spéculateurs américains. Et ce rendement annuel est évolutif car la liste des 500 est fréquemment revue en fonction du dynamisme des entreprises américaines. Mais les valeurs et indice boursière peuvent être influencés par le comportement du marché boursier, elle peut être revue à la baisse si des crises à hauteur mondiale apparaissent ou à la hausse dans le cas où les conditions d’investissement sont optimales.

Les facteurs qui influencent le S&P 500 

L’on peut dire que le premier critère qui influence la sp 500 index est la composition des entreprises, c’est-à-dire ses actionnaires. Mais généralement, les indices d’influences sont gérés par les critères suivants : la politique de gestion de la banque centrale. De manière simple, le système monétaire est basé sur l’emprunt et en fonction des directives de la réserve fédérale, un coût est assigné à cet emprunt pour être compétitif. Plus une entreprise est apte à emprunter gros et a honoré sa créance plus le coût sera élevé pour les consommateurs. Deuxièmement, la performance de l’économie. C’est-à-dire que plus il-y-a de personne actif, moins de chômeurs, plus l’économie est dynamique, un grand nombre de liquidité peut être investi dans l’économie. Troisième point, les devises, lorsque le taux de croissance est au plus haut, un dollar américain influe sur l’investissement, c’est-à-dire que le coût de l’importation est revu à la baisse tandis que l’exportation est plus compétitive. Et enfin l’indice de cotation des matières premières. Les matières premières sont vues comme la base même de l’économie nationale ou mondiale. L’indice boursier est donc régi selon les humeurs du marché mondial. Valorisant l’offre et la demande.