Le portage dit salarial est la meilleure option qui s’offre à tous les salariés, freelances, étudiants, retraités et personnes en recherche d’emploi qui désirent lancer leur propre affaire. Les avantages de cette démarche sont nombreux, ce qui rend cette alternative de plus en plus choisie. Voici alors comment calculer le salaire en portage salarial sur internet et les éléments dont il faut tenir compte.

Comment calculer votre salaire avec un statut de salarié porté ?

Si vous désirez créer ou développer une activité entrepreneuriale en toute autonomie, vous avez tout intérêt à opter pour le statut de salarié porté. Cette solution revêt de nombreux bénéfices et apporte une grande sécurité à la personne qui choisit cette alternative. Parmi ces avantages, nous pouvons citer le droit au chômage, la souscription à une mutuelle, les indemnités maladies… Avant de vous lancer dans cette aventure, vous aurez surement besoin de faire une simulation portage salarial gratuite. Conscient de la nécessité de cette estimation préalable, des entreprises de portage en ligne mettent à votre disposition un calculateur en ligne en toute gratuité. Tout ce que vous aurez à faire, c’est d’indiquer le chiffre d’affaires envisagé. Rappelons qu’il existe un taux journalier minimal exigé. Par ailleurs, vous serez tenu d’indiquer vos frais de fonctionnement ainsi que vos frais professionnels.

Charges sociales et frais refacturés : 2 éléments indispensables à retenir

Pour réaliser une simulation de portage salarial, vous devez tenir compte d’un certain nombre de points à commencer par les charges sociales. Votre statut d’employeur vous oblige à vous acquitter des cotisations sociales perçues comme impératives et versées aux organismes sociaux ainsi qu’à la caisse de retraite. Ces cotisations sont ainsi calculées sur le montant salarial brut des salariés. Elles permettent à l’employeur de bénéficier de prestations sociales comme la prévoyance, les indemnisations de chômage, la sécurité sociale, la prévoyance…

Quant aux frais refacturés, leur prise en charge est négociée avec le client. Également désignés par les termes « frais de mission », la négociation de ces derniers doit être effectuée avant de début de la mission. Notez que ces frais ne sont pas comptabilisés dans le calcul du salaire brut, même s’ils sont clairement indiqués dans le contrat. Le consultant va alors les recevoir en tant que complément de son salaire net. Il s’agit de frais de :

  • Restauration
  • Hébergement
  • Déplacement et transport

Ne pas oublier les frais de fonctionnement et de gestion !

Ces frais ne sont pas couverts pas le client dans la mesure où ils correspondent aux dépenses dites professionnelles et, par conséquent, non imposables. Chaque mois, le consultant reçoit ainsi une somme supplémentaire qui complète son salaire net. Pour les frais de gestion, ils concernent les honoraires de la société de portage salarial calculés en pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé par votre entreprise.