La liposuccion est une des chirurgies esthétiques les plus pratiquées actuellement dans le monde. Elle consiste à enlever définitivement les surplus graisseux qui persistent au niveau de certaines parties du corps malgré les régimes amincissants et les activités sportives. Elle est souvent indiquée en complément du traitement de l’obésité car ces excès de graisses localisés sont souvent sources de problèmes mécaniques et esthétiques qui pourraient à la longue avoir un retentissement psychologique sur la personne.

En quoi consiste exactement une liposuccion ?

La liposuccion est une intervention chirurgicale non traumatisante visant à ôter de façon définitive l’amas de graisse localisé sur certaines zones du corps. Elle consiste en l’introduction des petites canules à bout arrondi et perforé dans la zone du corps à traiter. Ces canules sont introduites à travers d’incisions minimes de 3-4mm qui peuvent se faire entre autres au niveau des plis du corps. Ces canules connectées à un système d’aspiration permettent de sucer les cellules graisseuses en excès. Bien qu’elle soit qualifiée de chirurgie douce, la liposuccion n’en reste pas moins un vrai acte chirurgical et peut comporter des risques. Elle doit ainsi être réalisée par des professionels de santé spécialisés incluant anesthésiste et chirurgien plasticien. Pour plus de précisions et pour un projet de liposuccion, vous pouvez consulter le site de ledabelle.com où vous pourrez trouver des renseignements importants relatifs à la liposuccion.

Indications médicales et objectifs de la liposuccion

La liposuccion est avant tout une chirurgie esthétique. Elle n’est en aucun cas un traitement de l’obésité, mais elle peut lui être complémentaire. Malgré un régime amaigrissant et des activités sportives régulières, des surcharges de graisses persistent au niveau de certaines zones du corps et sont sources de complexe avec retentissement psychologique souvent invalidant pour la personne. Ailleurs, la présence de ces excès graisseux est souvent source des problèmes mécaniques, dans la mesure où ils créent des gênes et même des douleurs lors de certains mouvements.

Ces surcharges se trouvent notamment sur des zones de prédilection telles que membres, hanches, ventre et visage et sont source de problèmes esthétiques. La liposuccion, appelée aussi lipoaspiration, est une des branches de la médecine esthétique qui est très efficace pour aider une personne ayant ce genre de problèmes à retrouver une silhouette harmonieuse. Ce résultat est généralement définitif, surtout si le patient adopte une bonne hygiène de vie après l’intervention.

En pratique, plusieurs parties du corps peuvent bénéficier de la lipoaspiration. Pour les hommes, elle est indiquée notamment pour les excès de gras au niveau du ventre, de l’abdomen (poignées d’amour), du dos, du cou et de la poitrine surtout en cas de gynécomastie. Chez les femmes, la liposuccion peut concerner le ventre, les cuisses, la culotte de cheval, les hanches, les fesses, les genoux, les mollets, les bras. L’amélioration dans le temps des techniques de liposuccion ont permis de traiter aussi les surcharges graisseuses au niveau du cou et le double-menton tant pour les hommes que les femmes.

Conditions de réalisation et contre-indications d’une liposuccion

Une requête de liposuccion débute toujours par une consultation préalable auprès du praticien spécialisé pour définir les objectifs du patient et la pertinence de sa demande. Lors de cette consultation, le chirurgien procède à un interrogatoire et à des examens physiques minutieux des zones prévues à traiter, à l’issue desquels il évalue la possibilité ou non de procéder à la liposuccion. Ainsi, pour que la liposuccion puisse être envisagée, quelques conditions de base sont requises.

L’excès de graisse doit être localisée et non diffus. La peau doit avoir une bonne élasticité pour espérer un résultat esthétique optimal. Une peau molle et détendue pourrait constituer une contre-indication à l’intervention. le poids du patient doit avoisiner de la normale, car la quantité de graisse à enlever doit être limitée autant que possible pour limiter les risques de complications. Cela insinue une éventuelle cure d’amaigrissement préalable avant l’intervention. le patient doit être majeur

Comme pour tout acte médical ou chirurgical, il y a des contre-indications majeures à liposuccion. La présence d’au moins une de ces contre-indications ne permet pas la réalisation de la liposuccion. Il s’agit notamment des antécédents de phlébites ou d’embolie pulmonaire, des maladies graves (hypertension artérielle, diabète, leucémie, pour ne citer que ceux-là), grossesse en cours ou projet de grossesse à court terme.

Déroulement normal de la liposuccion

Comme pour tout acte chirurgical, la liposuccion est précédée de bilan opératoire sanguin. Le praticien donne des conseils et des règles à respecter durant la période préopératoire : arrêt du tabac, arrêt de prise d’aspirine et de contraception orale, cure d’amaigrissement pour les personnes en surpoids.

Le jour de l’intervention, la liposuccion peut se faire soit sous anesthésie locale, soit sous anesthésie générale selon la localisation et le nombre de zones à traiter, ainsi que la quantité de graisses à extraire. La liposuccion peut être réalisée en ambulatoire ou nécessiter une journée d’hospitalisation de surveillance post-opératoire, selon le cas. Le patient bénéficiera ensuite de suivi post-opératoire durant quelques semaines après l’intervention pour surveiller les suites opératoires et réparer les éventuelles imperfections. Le praticien pourrait éventuellement prescrire des drainages lymphatiques au cours de cette période selon le cas.