La loi Girardin est un moyen bénéfique de défiscalisation dans les Dom-Tom. Mise en place par l’État depuis 2003, cette loi renforce l’investissement immobilier dans les régions d’outre-mer. L’objectif est de le louer à titre de résidence principale. Elle permet en effet d’acquérir un bien immobilier neuf ou d’effectuer des travaux de rénovation dans des vieux logements de plus de vingt ans, tout en bénéficiant d’une défiscalisation immédiate. La réduction est basée sur la date de dépôt du permis de construire. D’ailleurs c’est l’unique indication de défiscalisation possible avec une somme signifiante. La loi Girardin s’adresse à toutes personne physique fiscalement résidente en France, mais qui envisage d’investir dans les régions Dom-Tom. L’investissement en Girardin Industriel présente de nombreux avantages pour s’en priver. Zoom sur cette pratique aux multiples intérêts.

La réduction d’impôts en loi Girardin

Sous certaines conditions, l’investissement immobilier peut réduire ses impôts grâce à la loi Girardin. La réduction peut varier de 22 % à 40 % du montant de l’impôt à payer, avec une majoration de 3 % sur l’utilisation de l’énergie renouvelable. Le prix d’achat d’un bien immobilier peut être déduit par le total de son bénéfice fiscal. Si ce dernier devait être inférieur au montant total de l’investissement Girardin IS la première année, le solde sera rapporté sur l’année suivante, et ainsi de suite sans limites dans le temps. L’imposition à payer est calculée à partir du bénéfice fiscal. Ce dernier résulte logiquement des différents rétablissements et des déductions fiscales. Si le contribuable finit son exercice avec des déficits fiscaux, le montant réellement imposable sera amputé. Pour en savoir plus sur ce placement éthique et solidaire, cliquez sur ce site

Avantages fiscaux sans limites dans le temps

Les contribuables qui investissent dans la loi Girardin industriel profitent de la défiscalisation pendant les années à venir. Ils peuvent même accéder à des charges fiscales rallongées à une durée indéterminée. Autrement dit, le contribuable peut bénéficier du dispositif de défiscalisation pendant plusieurs années, jusqu’à épuisement total du déficit fiscal. L’avantage fiscal ne se limite donc pas à la première année seulement, mais se répartit sur toutes les suivantes. En plus, lors de l’acquisition de l’immobilier le contribuable peut contracter un emprunt. Les intérêts de ce dernier seront déduits sur le résultat imposable, ce qui réduit systématiquement le montant de l’impôt à payer.

Une rentabilité attractive

La loi Girardin sociale incite l’entreprise à investir dans des patrimoines immobiliers neufs en outremer. En effet, le principe est comme suit : le logement doit être loué pendant 6 ans au minimum. Pendant ce temps, le contribuable ou l’entreprise touche les loyers. L’achat est ainsi rentabilisé en contrepartie du loyer perçu régulièrement. Au-delà du contrat de location, le propriétaire dispose du choix entre prolonger le contrat de location et continuer d’encaisser le loyer, ou revendre le bien immobilier pour l’usage personnel. Ce type de dispositif de défiscalisation est ouvert à toutes personnes physiques françaises soumises au paiement de l’impôt. C’est une vraie opportunité pour tout contribuable qui veut s’établir un patrimoine.