La concurrence a du bon. À l’aube de l’entrée en vigueur (le 6 février) d’une nouvelle législation facilitant la mobilité bancaire, un sondage réalisé en ligne pour le comparateur Panorabanques.com montre que les personnes interrogées ayant changé de banque sont globalement satisfaites d’avoir réalisé un tel choix. En notant trois critères (tarifs, conseiller personnel, services tels que l’accueil en agence ou l’utilisation des outils Internet), ces clients délivrent une sévère note de 9,420 à leur ancienne banque tandis qu’ils attribuent une moyenne de 15,720 à leur nouvel établissement . Ceux qui ont changé de banque sont d’ailleurs plus satisfaits que les clients restés fidèles (12,620). Si des Français se décident à changer de banque, c’est généralement pour réduire leurs frais bancaires (59%), qui ont d’ailleurs atteint un niveau sans précédent , ou bien en raison d’une mauvaise gestion de leur compte au quotidien (36%) quand ce n’est pas à cause d’un litige (35%). L’étude se penche aussi sur ce qui pousse les clients à ne pas changer de banques. 30% se disent satisfaits de leur situation en cours, 23% sont liés par un crédit à rembourser.

Le changement de banque était semé d’embuches

Enfin, 19% sont réticents à cause de la difficulté ressentie pour accomplir un déménagement d’établissement bancaire . Ainsi, les sondés considèrent qu’il est bien moins compliqué de changer d’assurance, d’opérateur téléphonique et d’accès Internet, ou de fournisseur d’énergie, plutôt que de passer chez une autre banque. En cause : le nombre d’éléments administratifs à fournir et le manque d’information, généralement. Mais ces problèmes ne sont plus que de l’histoire ancienne. À compter du 6 février 2017 , la procédure de mobilité bancaire est simplifiée grâce à la loi Macron. Les clients n’auront plus que deux documents à fournir pour effectuer le transfert…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.rtl.fr