Les Audoniens tenteront lundi soir de faire fructifier leur nul (1-1) au Havre il y a trois jours. T rois matchs en une semaine obligent, sitôt le coup de sifflet à l’issue de leur résultat nul (1-1) au Havre vendredi soir, les joueurs du Red Star ont eu droit au décrassage et aux bains froids de récupération avant de rentrer sur Paris, le coeur léger. «Ce point nous fait du bien car repartir avec une défaite après notre première période, où on est passés au travers, cela aurait été dur à vivre et nous aurait causé des soucis. Je préfère rejouer trois jours plus tard avec ce résultat et en retenant notre réaction en seconde période», soulignait l’entraîneur principal Claude Robin. En effet, les Audoniens n’ont pas le temps de tergiverser avec la réception de l’AC Ajaccio, avancée d’un jour en raison de PSG - Lille mardi au Parc des Princes. Pour autant, malgré ce rythme effréné, l’entraîneur général Manuel Pires compte quasiment sur le même groupe, où le gardien Pierrick Cros et le milieu Florian Makhedjouf reviennent. Les recrues défensives Guy Demel et Ronald Zubar ne sont, elles, pas prêtes. Avec deux points d’avance sur le barragiste, le Red Star (16 e ) n’aura pas le droit à l’erreur face à une formation corse, 12 e mais avant-dernière équipe à l’extérieur. Surtout avant un déplacement décisif pour le maintien à Laval vendredi.

Julien Toudic aura à coeur de briller

«C’est important car on peut remettre Ajaccio dans la course au maintien en revenant à 4 points, souligne le capitaine Jérôme Hergault. Si dans l’envie, on est dans la continuité de notre 2 e période au Havre, on peut leur poser des problèmes.» «Il faut qu’on soit plus réguliers qu’en première partie de saison», espère Anatole Ngamukol, qui a enlevé une belle épine du pied à son équipe au Havre en égalisant d’une superbe frappe dans la lucarne…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.leparisien.fr