Resté au Poiré-sur-Vie malgré plusieurs rétrogradations, Marc Paris, buteur en 32es de finale se voit récompensé en disputant, pour la première fois de sa carrière et à 34 ans, un seizième de finale de la Coupe de France. Ce serace mardi soir à 18h contre Strasbourg, pour les 16es de finale de la Coupe de France dont le Poiré-sur-Vie sera le Petit Poucet. Avec en tête l’épopée du Poiré en 2015, il n’y pas si longtemps, lorsque le club s’était incliné en 8es de finale aux tirs au but contre Auxerre. Le Poiré-sur-Vie évoluait alors en National, le 3e niveau. Mais quelques mois plus tard, et malgré un nouveau maintien assuré pour la 4e année consécutive, le club avait dû baisser les armes et renoncer, à bout de moyens après quatre ans de lutte dans un championnat “extrêmement exigeant dans le volet administratif, règlementaire et financier”, expliquait-il alors. Reparti en CFA2, le Poiré est depuis descendu encore d’un cran, la DH donc, et c’est depuis ce niveau que Marc Paris doit lever les yeux pour regarder Strasbourg. Marc Paris, qui avait déjà porté le maillot du Poiré de 2009 à 2012, confie y avoir vécu sa “plus belle année de footballeur”, “celle de la saison 2010-11 et de la montée en National. Avec Alain Ferrand, le coach, j’avais une relation magique. Il me gonflait à bloc, humainement il est immense et je me sentais inarrêtable, tout me réussissait”. Quand, quatre ans plus tard, le club du Poiré a jeté l’éponge, il n’a pas hésité à revenir, pour repartir en CFA2. Ancien joueur du Stade Alençonnais et de Mondeville, il est aussi resté malgré la descente en DH en mai dernier. Puisque Marc Paris évoluait à la Roche-sur-Yon en 2015, il entend cette fois prendre toute sa part dans l’aventure de la Coupe…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur france3-regions.francetvinfo.fr